index

Retour

Le Rendez-vous de la Belle Plaisance 2016

Un rendez-vous bénit des Dieux

Une météo désespérément maussade, un anticyclone paresseux refusant de détourner les dépressions venant d’ouest, tout laissait prévoir un rassemblement triste et sans entrain.

Et pourtant Eole, Hélios, Neptune et même Dionysos étaient finalement ponctuels à Bénodet pour le Rendez-vous de la Belle Plaisance où les attendaient les 78 voiliers classiques inscrits à ce rendez-vous et à ses régates.

Répartis en 3 groupes ils étaient

. 18 inscrits dans la catégorie ‘Dinghy 12’ dont c’était la première participation

. 21 dans le groupe "métriques et quillards de sports", dont cinq 8 m JI venus courir la première épreuve du tout nouveau « Challenge Métrique » mis en place sur la côte Atlantique

. et 39 dans le groupe "croiseurs".

Ceux-ci se ont affrontés pendant ces trois jours au cours de 4 manches constitués de parcours côtiers. Quatre régates ensoleillées et ventées à souhait, disputées dans la baie de Bénodet et autour des Iles Glénan. Régates au cours desquelles les "furieux" du Challenge Classique Manche Atlantique (CCMA) ont pu marquer, ou perdre, quelques points. Tous ont aussi apprécié l'escale du  samedi midi aux ile Glénan.

On y a retrouvé les habitués du circuit "Challenge  Classique" et les fidèles du Rendez-vous comme Krakken, Rouvelon, Bryell, Pangur Ban par exemple, sans oublier Gullveig et Pen Duick tous deux considérés comme des régionaux de l’étape. Ils étaient  accompagnés de quelques nouveaux tel que Skeaf (27 m au pont, ex l'Etoile Polaire de l'armement Escofier), Iris (Ilingworth de 13,5 m) Pen Duick III ou encore Volonté, superbe « One tonner » vernis dessiné par Stephens, et bien d'autres.

Au classement dans cette catégorie "croiseurs" on note la régularité de Yallah V dont l'équipage est constitué de "filles" et qui fait 1er au classement général toutes classes, juste devant Biene , un classique des années 30 vainqueur de l'épreuve il y a 4 ans.


Sur le "rond" métriques et quillards de séries et de sport" les équipages s'en sont donné à cœur joie alignant régates sur régates.

En particulier les magnifiques 8 m JI, au nombre de 5, venus tout spécialement d'horizons divers pour cette première épreuve du tout nouveau "Challenge Métrique".

On note la présence de Aile VI, champion olympique en 1928 à Amsterdam avec Virginie à bord , ainsi que Karl de la Sablière des bords de l'Odet longtemps commodore du YCO.  Mais également Silk superbement restauré, ainsi que celle de  Blured venu en voisin de Port la Forest. Mais c'est Hispania IV, un des voiliers d'Alphonse XIII, roi d'Espagne d'avant la guerre  qui l'emporte assez facilement dans sa classe et juste derrière France, lui aussi métrique, mais métrique dans celle des 12 m JI.

Sans une avarie de barre malencontreuse Enchantement, 8 m JI dessiné par l'architecte Français Talma Bertrand, aurait sans doute fait beaucoup mieux.


Chez les autres "quillards de sport", au nombre de 21 sur la ligne, c'est Joker, le 5,5 m JI membre du YCO qui l'emporte devant Ar Youleg de Douarnenez, dont c'est la première participation; ceci laisse espérer un nombre de "Dragon" plus important dans les années à venir. 

Dans ce groupe on retient aussi les "Aile" et autre Joli Morgan venus tous spécialement de l'YCIF en région parisienne.


Enfin n'oublions pas les 18 "Dinghy 12" dont c'est la première participation. Après deux manches musclées en baie ouverte de Bénodet ces jolis canots à clins et bateau Olympique des années 20 ont pris bien du plaisir autour de 3 bouées dans l'anse du Treiz".

Après 10 courses courues ainsi c'est Arnaud Remy sur Woody qui l'emporte de façon impériale (10 manche gagnées sur 10 !).


Si un rassemblement de cette nature s'organise autour de régates la fête n'est complète qu'avec quelques moments de bonne chair.  Tous les participants retiendront en particulier le pique-nique du vendredi soir sur les bords de l’Odet; lieu mythique en cette soirée de solstice d'été. Les langoustines (à raison de 150 kg) avaient elles aussi tenues à être présentes, cuites à point et copieusement arrosées (merci Dionysos).


Et c’est dans la bonne humeur générale que tous les participants ont inscrits les 23/24/25 juin 2017 à leur calendrier pour un nouveau Rendez-vous de la Belle Plaisance béni des dieux.