index



A quinze jours de l'ouiverture il se confirme que le Rendez-vous de la Belle Plaisance 2018 se présente bien avec les inscriptions, ou plus exactement les pré-inscriptions de quelques habitués (toujours tardifs) mais surtout celles de nouveaux participants.

Cela montre bien  à nouveau l'intérêt de ce rassemblement : intérêt du plan d'eau (baie de Bénodet et abords des Glénan), qualité des régates avec trois flottes identifiées, découverte des charmes de l'Odet, et la convivialité avec entre autres le pique-nique en rivière et ses langoustines.

Comme tous les ans ont retrouvera à ce rassemblement de "classiques"

. les croiseurs, qu'ils soient de croisière pure ou de course-croisière

. les voiliers de jauges ou de séries , en particulier les métriques (des 5,5 m JI au 8 m JI), requins et ou les Ailes

. les Dinghy 12, petits dériveurs des années 1920


Les croiseurs


Les croiseurs de la région et les habitués venant d'ailleur

sont bien décidés à en être et en découdre à nouveau.

Si Pen Duick n'en sera pas pour cause de restauration

Harlekin le gagnant en 2013, a annoncé sa participation

depuis longtemps avec la ferme intention de retrouver une

couronne qui lui échappe depuis lors.

Faïaohaé,le grand néoclassique dessiné par G. Ribadeau Dumas

retrouvera avec plaisir les abords de l'Odet après quelques

annéesà parcourir le monde.   

                                                                                                        Harlekin à Bénodet                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                              

Lasse, le voilier mythique à bord duquel navigue Alain Delon dans "Plein Soleil", qui vient  de Handaye retrouvera Gullveig construit à Goeteborg en Suède en 1950, ou encore Timia, superbe plan Illingworth construit chez Craff à Bénodet en 1963, , Ilaria, plan Laurent Giles de 1963 venant lui de Marseille.


Parmis les autres croiseurs mordus du CCMA qui se sont manifestés et ont prévu de participer au Rendez-vous ont peut citer Griffon, plan Lemaire de 1967 armé à l'origine par l'Armée de terre et qui vient de Carteret, dans la Manche, mais aussi Orana ou Danycan et bien d'autres habitués.

On peut également citer Aloha, le nouveau classique de Francis van de Velde et bien d'autre encore


                        











                                                          Ismana                                                               Gullveig                                                       Timia      


Les Métriques


Le Rendez-vous de la Belle Plaisance sera à nouveau en 2018 la première épreuve du "Challenge Métriques" qui s'est mis en place sur la côte Atlantique.

Le Salon nautique a en effet été l'occasion pour l'AMA (Atlantique Métriques Assossion) d'évoquer la réussite de ce challenge avec une participation significative de concurrents en 2017 et d'annoncer que de nouveaux métriques ( 8 m JI et  6 m JI) étaient attendus en 2018. Un nouvel engouement pour cette jauge se manifeste depuis la mise en place de ce challenge avec l'acquisition de  voiliers de ce type par de nouveaux équipages.



                                                                                                                                                            

                                                                                                                                                          Retour